Bilan après 1 mois de Bullet Journal

Mes premières impressions

Bien que je sois immédiatement tombée sous le charme du concept du Bullet Journal, j’ai rapidement eu quelques craintes.

N’est-ce pas trop chronophage ?

Je crois que c’est la première question que l’on se pose quand on débute, d’autant plus que l’entourage, une fois informé de notre nouvelle lubie, va facilement nous en faire la remarque.

Et bien sachez que non. D’abord, libre à chacun de décorer son bujo ou pas, sachant que c’est ce qui prend le plus de temps. Ensuite, il suffit de s’y atteler quand on ne peut rien faire de plus productif.

Exemple : j’ai souvent ma filleule et mon neveu chez moi le weekend, ce qui exclut en grande partie les activités qui demande un minimum de calme et de concentration, comme la lecture ou l’écriture. Par contre, ça ne m’empêche en rien de travailler sur mon bujo, et, cerise sur le gâteau, ils vont généralement vouloir se mettre à dessiner aussi, si bien qu’ils désirent tous deux avoir leur propre bujo, héhé !

Une autre solution consiste à vous occuper de votre bujo lorsque vous regardez la télé; étant à mes yeux l’activité la plus inutilement chronophage qui ait été inventée, je ne peux que vous le conseiller !

Tenir un Bujo ne pousse-t-il pas à la procrastination ?

Là aussi, la question est légitime. Est-ce qu’au lieu de créer mon bujo, je ne devrais pas plutôt écrire, lire, faire mon ménage, et j’en passe ?

En théorie, ça se défend, mais en pratique, le bujo vous pousse à accomplir toutes les choses que vous avez l’habitude de repousser au lendemain.

Comment ? Et bien tout simplement car le fait de prendre du temps à créer de jolis trackers, ou à édifier vos indispensables listes, va vous motiver à accomplir les objectifs que vous vous êtes fixés.

Puis il faut reconnaître qu’on VEUT absolument pouvoir colorier les cases de nos trackers, qui correspondent aux activités que l’on décide de suivre et le seul moyen , c’est d’accomplir l’activité en question !

Avoir un joli bujo sans être un pro du dessin, c’est possible ?

Quand on voit la qualité de certaines pages sur la toile, on a forcément envie que notre bullet journal soit au même niveau.

Malheureusement, il y a peu de chances que ce soit le cas, mais peu importe, pas besoin de faire de votre bujo une œuvre d’art pour qu’il soit à votre goût 😉

Il est bien sûr sympa de s’inspirer de ce qu’on trouve sur internet, mais j’ai été assez surprise de constater que des idées originales s’imposaient à moi.

Il faut croire que le bullet journal développe la créativité ! Alors que les premières semaines, j’avais besoin de fortement m’inspirer de ce que je voyais chez les autres, les designs de mes deux dernières semaines sortent entièrement de mon esprit.

En plus de ça, force est de constater qu’en matière de dessin, si l’on prend la peine d’essayer et que l’on accepte que le rendu ne soit pas professionnel, et bien on obtient des trucs plutôt sympas !

Et si vous trouvez vraiment vos dessins mauvais, vous pouvez toujours utiliser des washi tapes ou des autocollants, voir même découper des éléments dans des magazines ou en imprimer pour faire des collages dans votre bujo.

Pour ceux qui se demandent ce qu’est le washi tape :

J’ai peur de ne pas avoir grand-chose à mettre dans mon bujo !

Le grand plus du bujo, comparé à un agenda, est que l’on peut y consigner un tas de choses, sous forme de listes ou collections (voir ici pour plus d’infos), mais voilà, on  se demande vite si on a tant de choses que ça à consigner ?

Et bien ce fût le cas pour moi, que ce soit mes séances de sport, les recettes à essayer, le suivi de ma participation au NaNoWriMo ou que sais-je encore, le bujo me sert vraiment à ne pas m’éparpiller, il me permet de regrouper tout plein d’infos que je dispatchais auparavant, tantôt sur des cahiers, tantôt sur support informatique.

J’en suis même venue à créer une liste des listes à ajouter à l’avenir dans mon bujo ! C’est dire à quelle point mes craintes étaient injustifiées.

Le Bullet Journal est-il vraiment fais pour moi ?

Sans la moindre hésitation, OUI !

Il me permet de m’organiser à la perfection, j’y note tous mes rendez-vous, mes sorties programmées, mes tâches importantes, ou moins importantes, et cela fonctionne très bien.

Il m’aide à atteindre mes objectifs et à évoluer vers la personne que j’aspire à devenir, ce qui n’est pas rien ! Ce système me pousse à lire et écrire davantage, à prendre soin de moi, à pratiquer une activité sportive quasi quotidiennement, bref, que du bon.

Il me fait découvrir un côté créatif bien plus développé que ce que je pensais. J’étais persuadée, en commençant mon Bullet Journal, que je me contenterais de reproduire les trucs sympas que je trouverai sur la toile, et au final ces trucs sympas sortent simplement de mon esprit 😉

C’est donc une certitude, je continue sur ma lancée et je vous donne rendez-vous pour un futur bilan, peut-être celui des trois mois, qui sait ?

En attendant, je vous souhaite une douce semaine créative !

Bilan après 1 mois de Bullet Journal
Étiqueté avec :                    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :